AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Escapade nocturne – Solar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar')">


humain
MESSAGES : 38



MessageSujet: Escapade nocturne – Solar   Mar 9 Mai - 8:36


Jo s'avance tranquillement et, contrairement à son habitude, sans grand bruit à travers les couloirs de l'hôtel. C'est qu'en ce moment, ce sont les petites heures du matin (1h ? 2h ? Peut-être plus) et que, pour une fois, il n'a pas envie d'attirer l'attention sur lui. Il tient sous le bras une taie d'oreiller remplie de ses plus récentes provisions, derniers vestiges de ses repas commandés ou mangés au restaurant de l'hôtel : chips, sandwichs, restes du bœuf bourguignon du midi, pain, crème glacée et pot de mayonnaise, sait-on jamais. Cela devrait à peine suffire à satisfaire son appétit irrégulier, alors il ne compte pas partager avec d'autres résidents. Ils n'ont qu'à faire leur propre réserve de bouffe.

Reste encore à trouver un endroit adapté pour manger tranquillement. Il y a toujours du monde à la bibliothèque, certains y dorment même on dirait, donc pas là. Les salons sont aussi fréquentés. De même pour la terrasse et le jardin. La salle de sport est peut-être libre, mais Jo voudrait se reposer et la salle dégage une ambiance spéciale qui lui donne toujours envie, dès qu'il y va, de soulever de la fonte.
Tout à sa réflexion, il passe presque sans s'en rendre compte devant la porte du cinéma. Il s'arrête, pense un moment. À cette heure, aucun film ne doit être diffusé. La salle est sûrement vide. Ça vaut la peine d'essayer.

Il pousse la porte timidement et jette un coup d'oeil à l'intérieur. À l'exception de quelques lumières murales, la pièce est entièrement plongée dans la pénombre. L'écran est noir. Personne n'est là.

Jo jubile. Il s'avance parmi les sièges, en cherche un qui pourrait lui convenir. Finalement, il décide de faire son choix au hasard et lance son paquet sur un siège quelconque. Le bruit que son paquet fait en aterissant l'informe que le siège est déjà occupé par quelque chose. Jo s'approche, surpris et presque un peu inquiet. Ses yeux s'habituant à l'obscurité ambiante distinguent progressivement une forme, une silhouette, et presque un visage.

L'inquiétude disparaît aussitôt du visage de Jo pour laisser place à un grand sourire hilare. Le jeune homme donne une tape amicale à la personne en face de lui.

« Oh merde, ‘scuse-moi, j’savais pas que t’étais là. »

HRP:
 


Dernière édition par Jo le Mer 17 Mai - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


humain
MEMO : (to do : mourir)
MESSAGES : 91



MessageSujet: Re: Escapade nocturne – Solar   Mar 9 Mai - 23:23


Le sang s’écoula doucement le long de son poing alors qu’il continuait de frapper, de frapper et d’encore frapper au même endroit, attendant que l’ombre qui restait immobile, finisse par s’écrouler enfin. Enfin.

Solar soupira à l’idée. C’était un de ses jours où il n’avait rien fait à part tourner en rond et sentir l’ennui s’insinuer petit à petit au plus profond de lui-même. La sensation était désagréable et le laissait amer, lui faisant rêver de cette personne qui l’avait guidé jusqu’ici. L’homme massa ses tempes, sentant sa tension brusquement augmenter. Il savait que demain, il oublierait tout ça et passera à autre chose avant que ça ne revienne et qu’il finisse à nouveau par se tuer à la salle de sport, la routine. Il était allongé dans sa chambre, essayant vaguement de dormir pour retrouver un rythme normal mais depuis qu’il était arrivé ici, son horloge interne s’était complètement détraqué, vivant le jour, ou la nuit, ou parfois les deux. Le sommeil ne venait pas, mais les cernes - elles - étaient toujours là. Alors il s’était allongé et les yeux grand ouverts, il attendait le moment où son esprit flancherait enfin. Ce qui était bien dans le cinquième étage, c’est qu’il était toujours assez calme vu qu’il n’y avait que des chambres et un salon, loin de l’agitation des autres étages avec toutes les activités que proposaient l’hôtel 5*. Toutes ces activités mais toujours sans le moindre signe d’une borne wifi fonctionnelle. Ses yeux étaient secs alors il les cligna, il était sûr qu’à ce moment précis ses yeux étaient rouges.

Solar se demandait alors pourquoi il faisait tous ses efforts en sachant que quoi qu’il arrive, son horloge interne se détraquerait à nouveau. Quelle plaie. Il cligna des yeux à nouveau et se redressa du lit. D’un coup, il commençait à avoir faim. (comme à toutes les heures) Il attacha ses cheveux en une queue de cheval et se rendit au dernier étage pour rejoindre le restaurant. Les étages supérieurs étaient toujours aussi bruyants comparé au cinquième mais c’était plus faible, probablement parce qu’il faisait nuit. Il ne savait pas si c’était la nuit d’avant ou après minuit. Pas qu’il s’en souciait véritablement, il aurait aimé avoir un petit repère mais il ne faisait pas vraiment confiance aux horloges de cet hôtel. Solar savait exactement ce qu’il voulait pour le mettre de meilleur humeur en plus de remplir son estomac. Il quitta le restaurant avec une assiette à la main où se trouvait trois parts de red velvet. Il serait bien rester dans le restaurant mais d’un coup il trouva la pièce trop lumineuse et honnêtement, il n’avait envie de faire travailler ses cordes vocales. Alors, il laissa ses pieds le guider quelque part. Un endroit pas trop éclairé mais pas non plus trop sombre, un endroit où il ne croiserait personne.

Sur le chemin, il entama la première part, sentant alors le poids de ses idées noires s’alléger. Il faisait surement froid à l’étage alors il descendit d’un étage et sur le chemin du salon, il s’arrêta devant la porte du cinéma. Solar hésita un instant puis pénétra dans la salle, ignorant son obscurité ; il s’y ferait. Il s’installa au centre d’une rangée et continua de manger sa part. Le silence faisait bourdonner ses oreilles mais il passa outre. Solar n’entendit pas la porte s’ouvrir, trop concentrée sur sa deuxième part de red velvet et au moment où il voulut avaler un énième morceau, quelque chose lui tomba dessus. Enfin pas vraiment tomber puisque ça venait pas d’en haut, mais il rêvait pas. On lui avait lancé quelque chose en pleine gueule, la chose qui retomba alors à côté de lui. Par réflexe, son bras s’était tendu pour protéger son assiette histoire de pas faire tomber la part et demi qu’il restait.

Doucement, il tourna la tête pour savoir qui avait voulu qu’il fasse tomber ses parts de gâteau et aussi le tuer, avant de reconnaître un visage, un sourire qu’il connaissait très bien maintenant et une voix aussi moqueuse que ses paroles. Il était sûr que sa tension commençait doucement à remonter. Jooooooo. Je sais que tu veux me tuer mais s’il te plait, ne le fait tout de suite. L’homme aux cheveux verts, un cauchemar sur pattes beaucoup trop énergique pour le psychologue, mais qui avait presque les mêmes habitudes que lui ; il avait alors décrété que c’était une bonne personne même s’il le rendait… fou. Il soupira et inspira un bon coup, prêt à survivre à l’ouragan Jo. Solar n’avait pas à lui dire d’avancer puisqu’il n’en faisait qu’à sa tête. Il l’observa faire puis ouvrir de nouveau la bouche. Y a quelque chose de froid dans ton paquet, je sais pas ce que c’est mais je le veux. S’il te plait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


humain
MESSAGES : 38



MessageSujet: Re: Escapade nocturne – Solar   Mer 10 Mai - 6:38


Jo rit. Comment ne pourrait-il pas le faire? La situation est hilarante, à ses yeux; il est rare pour lui de croiser Solar en dehors de la salle de sport (il a un emploi du temps bizarre on dirait), alors le croiser ici, à cette heure, c’est le plus beau des hasards.

Son aîné tourne son visage vers Jo. Il lui demande – poliment, comme toujours – de ne pas le tuer, même s’il « sait » que Jo souhaite le faire. Jo hausse les sourcils, tout en conservant son air amusé.

« Te tuer? De quoi tu parles? Pourquoi je voudrais te tuer? »

Un souvenir d’une de leurs séances communes à la salle de sport surgit subitement dans le crâne de Jo. Il pense avoir compris ce à quoi Solar fait référence.

« Oh, tu parles de la fois où j’ai augmenté de 10 fois la vitesse du tapis sur lequel tu courrais? Bah arrête, c’était pour rire, ça allait pas te tuer non plus. »

Il conclut sa phrase par un rire et une autre tape amicale dans le dos. Puis, Jo enjambe le siège devant lui. Avec tout ça, il a presque failli oublier son paquet de provision. Il tâtonne le sol à sa recherche, pousse un « haha! » victorieux lorsqu’il parvient à trouver sa taie d’oreiller dans l’obscurité. Son sac de fortune est un peu mouillé à présent. Quelque chose a du couler. Ce n’est pas trop grave, Jo ne craint pas de se salir. Il essuie ses doigts souillés par ce liquide non identifié sur le siège devant lui, et entreprend d’ouvrir son petit pactole. Par quoi commencer? Un premier sandwich devrait être une bonne entrée.

À côté de lui, Solar lui réclame le « quelque chose de froid » qu’il a dans son paquet. Jo se doute qu’il parle de la crème glacée. Ses doigts s’agrippent sur sa taie d’oreiller salie. Il n’aime pas trop partager, Jo. Surtout quand il s’agit de sa bouffe.

« Hé? Tu veux ma crème glacée? Mais je l’ai gardé de côté exprès pour ce soir! C’est mon seul désert! »

Il geint un peu comme un enfant gâté, Jo. Il faut dire que c’est un peu ce qu’il est.
Le plus jeune de deux regarde l’autre avec défi, avant de sourire. C’est qu’il a peut-être une idée.

« Donne-moi une bonne raison de te la donner. C’est la dernière qu’il y avait au resto, après tout. C’est super rare! »

C’est faux. Le restaurant en reservira demain, et il en reste aussi dans la chambre de Jo, quelque part dans le désordre sans nom qu’est sa chambre. Mais le gamin y voit là une occasion d’obtenir quelque chose qu’il n’a peut-être pas.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


humain
MEMO : (to do : mourir)
MESSAGES : 91



MessageSujet: Re: Escapade nocturne – Solar   Mer 10 Mai - 21:55

Solar pouvait dire adieu au calme qu’il recherchait, il avait été beaucoup trop naïf dans sa quête. Le seul point positif était que ses oreilles avaient cessé de bourdonner, un mal pour un bien en soi.  Habituellement, il croisait toujours son cadet à la salle de sport et quand il le voyait c’était plus pour commenter ses moindres faits et gestes que de soulever de la fonte, quoique peut-être le faisait-il quand le plus âgé n’était pas là, qui sait. Ses muscles ne s’étaient pas formés avec l’aide du saint esprit. Solar aurait pu facilement le détester mais en fait, c’est jamais arrivé allez savoir. La nourriture rassemblait toujours les gens, comme ici par exemple, même si - malgré tout - il était certain que la voix de l’homme aux cheveux verts avait la capacité d’augmentation sa tension. Il ne s’attendait pas à le voir au cinéma, enfin ce n’était pas comme si il connaissait ses habitudes. C’était la toute première fois que Solar rentrait dans le cinéma, il n’y avait jamais mis les pieds surtout parce qu’il n’y avait jamais pensé. Il ne connaissait pas vraiment les horaires d’ouverture, mais ça l’étonnerait de voir que le cinéma pourrait marcher de nuit.

Malgré la faible luminosité de la salle, il parvint à voir un peu plus distinctement le visage de Jo qui était interrogateur presque songeur pendant quelques secondes, avant de se fendre en un air amusé (pour lui) avant de se rappeler d’une de ses tentatives de meurtres à son encontre. Il ne s’était jamais senti aussi blaser de sa vie alors qu’il se ramassa une grosse tape dans le dos, amical, mais faisant presque craquer ses os. Quoique, il devait probablement faire la gueule, comme d’habitude. Il avait la flemme de corriger son expression faciale, surtout avec une personne qui l’avait déjà vu plusieurs fois avec. Parfois, Solar se demandait si le garçon vivait dans le même monde que lui ou si c’était sa façon d’être avec tout le monde. Le psychologue était si songeur mais pourtant, pas une seule de ses interrogations n’étaient prononcés à haute voix. Gaspillage de salive. Et aussi parce que c’était une pensée qui disparaissait toujours la seconde d’après. Oui, il y a cette fois. Et aussi l’autre fois où le ballon dans ta main m’a fracassé le crâne, n’oublie pas. Il ne connaissait pas le contexte de cet histoire mais qu’importe, et il y en avait d’autres mais bon ça serait trop long. Son cerveau était concentré sur un seul but, la chose froide dans le gros paquet de nourriture.

Il laissa le garçon s’installer à ses côtés et prendre ses aises pendant qu’il essayait de deviner de quoi il s’agissait, un autre morceau de red velvet dans la bouche. C’est glacé et semblait mouillé, ça pouvait être que de la glace. Il se fichait du goût, la seule chose qu’il savait c’était que cette glace irait très manger avec son gâteau. Avec la confirmation de la présence de crème glacée, il était certain que ses yeux s’étaient mis à briller. Faut dire que le sucré l’adoucissait considérablement, changeant presque son caractère mais en bien, comparé à l’alcool. Si tu m’en donnes, je te jure que j’effacerai de ma mémoire toutes tes tentatives de meurtre à mon encontre. Il abusait un peu, il le savait. Il pouvait toujours repartir au restaurant mais il était bien là, au fond de son fauteuil.

Ses sourcils toujours froncés se haussèrent, à l’entente du fait qu’il avait pris la dernière. Est ce que c’était possible même ? Il savait que le restaurant était constamment réapprovisionné pour répondre h24 à la demande de chaque client. Comment ça, c’est la dernière ? C’est possible même ? On est dans un hôtel 5* quand m- Ah. Une information lui revient. Le wifi. J’ai rien dis. Je pensais pas ça possible du restaurant. Il plissa ses yeux, déçu de pas pouvoir avaler cette crème glacée. Il se rappela de l’existence de son assiette. Il ne lui restait qu’une seule part, grossièrement coupée mais plus grande que les deux autres parts avaler. Il hésita un instant. Ok Jo, sérieusement. Il se pencha légèrement vers lui alors qu’il lui tendit l’assiette sous son nez. Ta crème glacée contre ça. Et en plus, ce que j’ai dis plus tôt. C’était un échange plus qu’équivalent, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


humain
MESSAGES : 38



MessageSujet: Re: Escapade nocturne – Solar   Dim 14 Mai - 21:56


Solar est toujours si calme, si poli. Alors souvent, Jo en profite, et se permet de se comporter mal avec son aîné. Cela n’a pas l’air de le déranger. Ainsi, il se permet des commentaires déplacés, des actes malpolis et une attitude de mal élevé. C’est pour rire, Solar le sait. Mais quand le plus âgé des deux évoque, avec un air exaspéré, l’histoire du ballon, Jo a soudainement un doute; est-ce qu’il m’en veut? Jo n’aime pas les disputes, ni les rancunes. Il n’en dira jamais rien, mais la simple idée que quelqu’un puisse être fâché contre lui l’angoisse.
Il essaye de ne rien faire paraître – jamais – et continue de sourire, mais l’inquiétude peut se lire au fond de ses yeux et de son rire gêné.
J’espère qu’il ne m’en veut pas. Jo a une certaine affection pour Solar à présent, et il espère que ses petites blagues de mauvais goût ne vont pas le pousser à l’éviter.

Mais l’autre homme évoque la crème glacée, et la discussion passe à autre chose. Jo fait son gamin égoïste et Solar lui fait une offre : la crème glacée contre la promesse d’oublier toutes ses « tentatives de meurtre ». Pour Jo, c’est un échange équitable, qui le rassurerait beaucoup – il aurait la certitude de ne pas perdre la compagnie de Solar. Mais dans le même temps, il ne veut pas paraître pour ce qu’il est vraiment : un gamin ayant toujours besoin d’être rassuré. Il lance un regard faussement dédaigneux à Solar.

« Oublier des tentatives de meurtre qui n’existent pas? Pff, nan, ça vaut pas. »

Solar, quant à lui, semble réfléchir à une autre forme d’échange. Apparemment, le mensonge de Jo semblait avoir fonctionné, et Solar croit visiblement que cette crème glacée à moitié fondue est la dernière de tout l’hôtel. Jo esquisse un petit sourire satisfait : un mensonge réussi est toujours une petite réussite personnelle.
Finalement, Solar se penche vers lui et lui fait une offre. Son assiette contre la crème glacée. Jo jette un coup d’œil au contenu de ladite assiette. Ça ressemblait vaguement à du gâteau dans le noir. Jo n’est pas très regardant concernant la nourriture; manger ça ou la crème ne fait pas vraiment de différence pour lui et son estomac. Mais il décide de faire une petite blague, pour voir. Faisant semblant de réfléchir, il regarde la part de gâteau de plus près.

« Hum… Je sais pas Solar… Ma crème glacée super rare contre ton vieux gâteau, est-ce que ça vaut vraiment…? »

Il tient son rôle quelques secondes avant d’exploser de rire. Il voulait juste voir la tête de Solar en disant ça. Sa petite blague faite, il saisit l’assiette de Solar et l’échange avec son dessert, avec un sourire.

« C’était pour rire. »

Il s’enfonce davantage dans son siège et pause ses pieds sur le siège de devant. Il entreprend tout de suite de manger le gâteau qu’il a échangé. Et puis, subitement, son angoisse de tantôt lui revient en tête. Gardant tout de même son sourire, il demande :

« Tu sais que je blague quand je fais ça, pas vrai? »

Il veut juste en être sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


humain
MEMO : (to do : mourir)
MESSAGES : 91



MessageSujet: Re: Escapade nocturne – Solar   Mar 23 Mai - 12:14

Normalement, Solar n’était pas comme ça à être si demandeur, presque exigent lui qui d’habitude était si détaché de tout. Maintenant qu’il y pensait, ses paroles ressembleraient presque à des ordres s’il n’était pas aussi poli, mais Jo y était habitué - enfin, Solar l’espérait - ou l’homme s’y était habitué et ne l’avait jamais relevé, peut-être pour pouvoir s’amuser d’un énième truc à son égard, mais ça ne le gênait pas vraiment. Le sucre avait vraiment un effet néfaste sur lui, mais ça ne l’avait jamais empêché d’arrêter et tant pis s’il était sur le chemin du diabète. Depuis qu’il était petit, il s’était habitué à tout avoir, même quand il ne demandait rien. Par un quelconque miracle, il avait réussi à ne pas être quelqu’un de capricieux, et acceptait les refus même s’il n’était pas compréhensible et Solar cherchait même pas à comprendre, il lâchait simplement un « d’accord » avant de disparaitre. Mais ce genre de situation n’arrivait presque jamais, il insistait sur le "presque" parce que malgré tout, c’est déjà arrivé dans sa vie. C’est comme ça qu’il attendit une réponse de Jo, son assiette toujours tendue vers lui et levant les yeux au ciel quand il entendit une négation sur sa proposition d’oubli des accidents. Il observa la mine songeuse de l’homme aux cheveux verts, à moins qu’il faisait semblant de réfléchir juste pour jouer avec lui, il ne pouvait pas vraiment savoir mais son instinct se pencha sur la deuxième hypothèse. Il était psychologue pas omniscient, il ne savait pas lire dans les pensées des gens.

Solar réussit à rester impassible en écoutant finalement la réponse de Jo, une réponse négative à nouveau. Il avait l’étrange impression d’avoir un démon en lui, lui disant de sauver l’honneur du red-velvet et d’étrangler la personne en face de lui mais il n’était pas fou, depuis quand avait-il des idées comme ça même. Toujours impassible ou quelque chose qui lui ressemblait, il ne savait pas vraiment, d’un coup il entendit un énorme rire qui le fit presque sursauter. Il cligna des yeux, une autre blague. Il fallait s’y attendre, mais Solar n’y était pas encore assez habitué, faut dire qu’il connaissait l’autre que depuis quelques temps et il aimait bien prendre son temps pour appréhender toutes les facettes de la personnalité des personnes qu’il rencontrait. Il sourit légèrement, glissa doucement un Merci. satisfait, s’emparant alors de l’assiette de crème glacée, tandis qu’il se sépara en même temps de son red-velvet.

Il se replongea alors dans son siège, il en avait presque oublié là où il était et avala une première cuillerée de crème glacé, pleinement satisfait cette fois. Au moment d’avaler la deuxième cuillerée, il entendit la voix de Jo l’interpeller et haussa un sourcil, étonné du léger changement de ton dans la voix de son voisin malgré ce sourire, toujours présent. C’est quoi cette question. Il avala la deuxième cuillère, il ressemblait à ce point à quelqu’un sans second degré ? Ou peut-être c’était sa tête encore une fois qui donnait cet effet malgré tous les efforts qu’il faisait pour adoucir son image. (il ment) Enfin, il fallait qu’il soit plus clair. Tu sais, c’est à force de sourire à des heures pas possible comme tu le fais que t’as des questions bizarres qui te viennent en tête, bref savoure. Il pointa l’assiette avec la part de red-velvet avant de continuer d’avaler sa crème glacée, améliorant son humeur. Si Jo l’emmerdait vraiment, Solar aurait clairement disparu de sa vue, il était plutôt doué à ça. Enfin, il espéra qu’il comprit sa réponse et que sa voix normale réapparaisse parce que ça aurait été gênant. Peut-être qu'il devait lancer une conversation, c’était Jo le spécialiste mais il pouvait toujours essayer de l’imiter. Solar se tourna vers lui et au moment d’ouvrir la bouche pour parler d’à quel point c’était la merde de finir ses jours dans cet hôtel perdu que l’écran qui leur faisait face s’allumer et commença à diffuser des pubs. Il cligna plusieurs fois des yeux comme ça lui ferait comprendre ce qu’il se passait, avant de se retrouver vers Jo pour lui dire Ah, parce qu’il y a une séance à cette heure ? Il finit par regarder autour de lui et ne trouva personne, ils étaient seuls. Et bizarrement il la sentait pas cette histoire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


humain
MESSAGES : 38



MessageSujet: Re: Escapade nocturne – Solar   Sam 27 Mai - 1:05


C’est quoi cette question. Jo tord ses mains, l’angoisse le prend un peu plus par la gorge. Merde, maintenant il va me prendre pour un fragile. C’est bien la dernière chose que Jo veut; il doit paraître pour plus fort qu’il ne l’est, il a une image à respecter. Alors il répond, à la hâte :

« C’est juste une question comme ça, haha. Parce que y’en a qui ont pas de sens de l’humour, t’sais? Enfin, moi j’m’en fous hein. »

Il ne s’en fout pas. Il veut faire son blagueur mais il ne veut pas qu’on soit fâché contre lui pour ça. Mais Solar n’a pas l’air de lui en vouloir, et il lui conseille de savourer son assiette de red-velvet. Jo sourit nerveusement et murmure un « ouais t’as raison » avant d’entamer son tout nouveau red-velvet. Ce n’est pas mauvais du tout. Il se concentre sur son plat pour oublier son petit malaise et en vient à l’avaler complètement en peu de temps. Pas de problème, pour Jo ce n’était qu’une entrée. Il pose l’assiette dans un coin et fouille sa taie d’oreiller. Il en sort deux sandwichs qu’il compte bien manger maintenant, tout en espérant que Solar ne reviendra pas lui quémander de la bouffe. Je fais pas de la charité non plus. Son malaise est parti désormais. Il se sent mieux.

C’est à ce moment-là que l’écran s’allume, pour afficher des pubs. Solar n’a pas l’air de comprendre. Jo non plus

« Chais pas, j’ai jamais vu de programme affiché nul part. »

Les publicités s’enchaînent assez rapidement. Ce sont des publicités classiques de cinéma.Jo n’est pas vraiment dérangé par cette interruption. L’hôtel en lui-même est un peu bizarre, alors des films qui se déclenchent tout seuls, c’est pas si grave. Mais Solar regarde autour d’eux depuis que l’écran s’est allumé. C’est lui qui est mal à l’aise maintenant. Jo y voit l’occasion de faire une blague, pour oublier son propre malaise de tout à l’heure.

Il s’approche de Solar et lui chuchote, avec un sourire carnassier et un air faussement malveillant :

« Hé, ils vont peut-être nous mettre un film d’horreur. »

Il conclut sa phrase avec un petit « Bou » et un coup sur l’épaule de Solar. Il le regarde, toujours souriant, quand les pubs arrêtent de défiler et qu’un gros son fort se fait entendre. Étonné, Jo se tourne vers l’écran, qui joue à présent une séquence vidéo montrant une forêt sombre, avec une musique d’angoisse qui joue dans le fond. Jo se retourne vers Solar, un sourire triompheur sur le visage.

« Mec, j't’avais dit que ce serait un film d’horreur. »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


humain
MEMO : (to do : mourir)
MESSAGES : 91



MessageSujet: Re: Escapade nocturne – Solar   Mar 30 Mai - 0:39

À force de parler, la crème glacée avait commencé à fondre alors qu’il ne l’avait entamé qu’à moitié. Si Solar sentit un silence gênant venant de son voisin, il ne prononça alors aucun mot parce qu’il devait finir ce qu’il avait en main d’abord, mais aussi parce qu’il n’arrivait plus à voir clairement le visage de Jo dans l’obscurité du cinéma, seulement éclairé par l’écran leur faisant face. Il n’avait même pas remarqué l’abaissement de l’intensité des lumières de la salle, allez savoir comment, sûrement est-ce à cause de la conversation qu’il avait eu avec son voisin. Il ne versait pas dans le sentimentalisme ou quoi que ce soit, et la réponse de Jo sonnait étrangement faux chez lui mais qu’importe, la nourriture était la seule consolation dans ses yeux de psychologue et il avait vu que Jo était venu avec une taie d’oreiller remplis, il était sûr qu’il se sentirait plus heureux après avoir le ventre rempli.

Ses yeux s’attardèrent sur les différentes pubs qui défilèrent une à une sur l’écran, la cuillère plantée dans son pot. Solar ne connaissait pas vraiment les horaires de projection principalement parce que c’est la première fois qu’il venait ici, mais l’hôtel était bizarre, alors ça ne l’étonnait presque pas au final. Mais ça, c’était avant que Jo ne réponde à son interrogation. Y a pas de programme affiché mais il y a quand même une séance. Il était interdit mais n’attendait pas vraiment de réponse, mais il était surpris. Enfin ce n’était pas vraiment comme si on ne le surprenait pas assez depuis qu’il était ici, mais vraiment il comprenait pas comment un hôtel aussi bien classé était aussi détraqué. Ou peut-être que c’était une séance surprise mais il ne savait même pas si le concept existait. Une autre cuillère, il commençait à avoir chaud. C’est quoi cet hôtel. C’était sorti tout seul pendant qu’il réfléchissait, une presque-plainte. Une autre cuillère.

Solar sentit Jo s’approcher de lui et sentit son souffle contre son oreille pendant qu’il lui chuchota ses pensées et sursauta à la fin ne s’y attendant pas ; il commençait vraiment à se faire vieux. Pourquoi ? Tu n’aimes pas les films d’horreur ? Il jubila intérieurement, si c’était le cas il pourrait vraiment en profiter pour se foutre de sa gueule, ça serait une première mais il préférait ne pas se faire de faux espoirs. De son côté, Solar arrivait toujours à dormir tranquillement après en avoir eu un, il ne finissait jamais paranoïaque tout simplement parce qu’il sait que tout ça n’était pas réel, que ça n’existait pas. Il levait les yeux au ciel quand il lisait des « d’après des faits réels » au début de certains films parce que honnêtement. Non. Mais ce n’était pas pour autant qu’il restait calme tout le long, il avait tendance à un peu trop sursauté quand il s’attendait pas à une scène pour son plus grand malheur. Et le voilà avec son léger sourire qui s’affaissa d’un coup quand le film commença et que c’était comme ce que Jo avait prédit, il se tourna vers lui presque pour lui dire « mais comment t’as su ? » mais avec ses yeux, s’il pouvait le comprendre.

Les musiques angoissantes le rendaient toujours un peu nerveux parce qu’il savait qu’il allait sursauter dans les secondes ou les minutes qui arrivaient, surtout que ce film ne lui disait absolument rien. Il ne pouvait rien prévoir. Le rire d’une fillette se fit entendre et Solar se pencha un peu vers Jo pour qu’il l’entende. T’es sûr que t’as pas commandé le film exprès et que t’as oublié ? Et c’est quoi le titre ? C’était idiot mais il imaginait bien Jo le faire même si c’était certain qu’il ne pouvait pas prévoir son arrivée dans le cinéma. La scène était étrangement longue et les rires toujours aussi longs et Solar n’aimait pas attendre. Une autre cuillerée. Il décida alors de prévenir Jo pour pas qu’il balance son taie d’oreiller par surprise. Juste, je vais probablement sursauter parce que je s- enfin bref fais gaffe à ton oreiller. C’était embarrassant et il n’aimait pas raconter sa vie. Et le concerto de rires en fa majeur commençait aussi à lui exploser les oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


humain
MESSAGES : 38



MessageSujet: Re: Escapade nocturne – Solar   Mer 31 Mai - 21:19


Solar avait l’air de penser que c’était Jo qui avait fait le coup. Comme s’il était capable de prévoir un truc aussi gros : la présence de Solar et un film d’horreur qui se déclencherait au bon moment. Mais le petit vert aimait bien passer pour plus malin qu’il ne l’était vraiment, et, pour laisser planer le doute chez son ami, il se contenta de sourire et de hausser les sourcils.

«  Peut-être? Peut-être que c’est moi qui a prévu tout ça. »

Ce serait tellement cool si c’était vrai. En vérité, il était tout aussi perdu que Solar. Le film ne lui disait rien, en plus. Il ne se rappelait pas l’avoir déjà vu. Mais pour l’instant, avec sa musique et ses rires d’enfant, cela semblait plus être un bon gros navet qu’un vrai film d’épouvante. Alors Jo ne s’inquiétait pas trop. Il s’enfonça dans son siège pendant que les sons insupportables continuaient à se faire entendre. Jo était habitué à s’entendre crier, alors les cris des autres ne le dérangeaient pas vraiment. Solar, par contre, avait l’air davantage mal à l’aise. Il prévînt même qu’il allait peut-être sursauter. À ces mots, Jo éclata de rire.

« Bah qu’est-ce qu’y a, Soso? On a déjà peur? Le film a même pas encore commencé! »

Jo donna un autre coup de poing dans l’épaule de Solar. À l’écran, un texte apparut par dessus les images qui défilaient. Il s’agissait probablement du titre du film, mais il était écrit dans un alphabet que Jo ne connaissait pas.

« Oh wow, un film étranger. Ça s’annonce être quelque chose. »

Quelque chose de vraiment mauvais, on dirait. Toujours le sourire aux lèvres, Jo ne quitta pas l’écran des yeux, tandis qu’il tenait le sandwich qu’il mangeait dans une main et farfouillait dans son oreiller de l’autre. La soirée semblait s’annoncer comme amusante. Le film présentait à présent une famille typique, dont on devinait qu’ils seraient les héros. C’était calme, pour l’instant; la musique et les rires s’étaient éteints depuis quelques minutes. Mais nul doute que quelque chose dans le même genre arriverait dans la suite du film.

« T’en fais pas Soso, je peux te faire un câlin si t’as trop peur. »

Jo avait un nouveau sujet de moquerie maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Escapade nocturne – Solar   

Revenir en haut Aller en bas
 

Escapade nocturne – Solar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lumière Nocturne - Melodic Black Metal
» Petite impro nocturne
» Rorcal + Solar Flare + 400 the Cat à Montpellier, 20/10/11
» Solar Skeletons - Moisted Blues
» Harlem Nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
aphasie :: L'Hôtel :: sixième étage :: le cinéma-