AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Emil ; "My ghost [...] what happened to the soul that you used to be?" [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar')">


fantôme
MESSAGES : 19



MessageSujet: Emil ; "My ghost [...] what happened to the soul that you used to be?" [TERMINE]   Ven 26 Mai - 11:39


Emil

NOM ; Emil
ÂGE ; 17 ans arrivée en 1967
SEXE ; Féminin
ATTACHE ; Rattachée à un ours en peluche dans le salon du 4ème étage

TAILLE ; Un mètre cinquante-cinq.
CORPULENCE ; Très mince, anguleuse, longiligne.
CHEVEUX ; Noirs, très longs, fins, raides.
YEUX ; Noirs, en amande.
DIVERS ; Sans concistance, transparente, délavée. De la brume qui flotte dans les airs. Un nuage immatériel, contours et formes floues. Peau translucide, révèle de nombreuses veines. Arbres bleus sur tes bras blancs. Ecchymoses.



■ caractère & anecdotes

Douceur infinie. Tu en as vu arriver des humains, des fantômes, des humains qui se sont transformés en fantômes. De cet hôtel sordide, personne ne peut repartir. Ta vie est ici, avec les autre. Ensembles. Les nouveaux venus, perdus. Certains ne se sont pas encore fait une raison. Certains ne s'en feront jamais. Mais. Il ne faut pas effrayer. Pas effrayer les humains. Qui ne savent pas, qui ne veulent pas savoir. Il faut protéger sa maison. Protéger ta maison, et tes petits frères et soeurs. Bébé chat tu te comportes comme maman. Mais tu es jeune. Ton innocence est restée. Et jamais tu ne seras un adulte. Drôle de maturité décalée. Tu joues.

Tu joues à instruire tes camarades. Il faut. Il faut apparaître sous forme humaine, surtout ne pas leur faire peur. Avec patience, tu apprends aux nouveaux à se cacher. Cacher leurs cernes, leurs blessures, cacher leur condition de fantôme. Il ne faut pas être repérer. Il ne faut pas que la maison disparaisse. Car toi même tu ne supportes pas. Tu ne supportes pas de te voir. De voir tous les meubles à travers toi, de ne pouvoir sasir. De n'être qu'une lueur. De voir ce sang figé, ces branches bleues sur ton ventre et tes cuisses et ton cou et tes joues. Camoufler, dissimuler, cacher. Se fondre, se fondre, encore et encore à cette masse d'humains amnésiques. Ca demande de l'énergie. Et tu trembles et tu fléchis. Beaucoup de temps aux côtés de l'ours.

A ton arrivée tu étais effrayée. Une éternité tu es restée enfermée dans le salon du 4ème étage. Comment accepter ? La mort ? La vie ? Qu'es-tu ? Le temps passe pour toi aussi comme pour tous ces vivants mais tu es d'une froideur glaciale. Ton corps n'est plus. Tu ne grandis plus. Rien oh rien ne change. Ca prend du temps à accepter. Ca demande un moment de s'adapter. Être un fantôme ça ne s'improvise pas.

Cependant tu aimes les voir vivre et passer du temps avec eux. Avec ces humains qui ont tout ce que tu ne possèdes plus. Tu t'enfermes avec eux dans la bibliothèque pour ressentir, pour te calmer. Ca soulage tes angoisses, tes peurs liée à l'oubli. L'oubli de tout, d'une vie, qui a été la tienne mais dont il ne reste aucune trace. Juste un prénom, Emil, qui est devenu le tient. Il appartenait sans aucun doute à quelqu'un d'autre mais. Pas le choix. Il est fort. Fait résonner en toi des émotions bouleversantes. Un frisson. Une intensité incroyable qui fait naître des papillons dans ton ventre. Des vertiges, des sauts. Un amour infini puis un pique de peur. Tout est mêlé. Du bonheur, de la joie, et tu veux pleurer. Tu ne sais pas pourquoi. Tout est lié, mélangé. Ganrgantuesque soupe de sentiments qui reviennent alors que tu penses à ces quelques syllabes : "Emil".

Tu t'enfuis dans le jardin pour observer les fleurs. De longs après-midi durants tu les fixes. Tu les regardes vivre. Belles, belles. Merveilleuse poésie occulaire. La nostalgie revient au galop et bien que ces fleurs n'aient pas d'épines, tu es certaine qu'elles t'ont blessées. Sans savoir pourquoi, sans savoir comment. Mais la mélancolie te gagne et tu les regardes. Tu descends pour les toucher, les sentir, en phase. Elles brillent dangeuresement, délicates mais perfides. 

Décapotable et vent dans les cheveux. Les bras en l'air. Le dernier titre des Beatles à la radio. "All you need is love". Rire, sourires. Monter le son. Encore plus fort. Chanter à tue tête. Amour. Cognée, frappée, fort. "T'es moche. T'es bête." Abus. Belles fleurs. Poison. Bouquet. Liberté. Envie de vivre, sortir de la cage.

■ COMMENT VIVEZ-VOUS VOTRE ABSENCE DE SOUVENIRS ;
Plus de souvenirs. Zéro. Pas de vie antérieure. Les murs de l'hôtel encore et encore. Tu t'y es faite Emil. Mais quand tu y penses, parfois, tu es prise d'une profonde angoisse. Pourquoi avoir tout oublié ? Est-ce juste . Peut-être qu'il vaut mieux ne pas se remémorer. Oublier. Parfois il y a de bonnes raisons d'effacer la mémoire.
Alors la mémoire des humains ne t'inquiète pas non plus.  


■ LEUR RECHERCHE EST-ELLE UNE PRIORITÉ POUR VOUS ;
La priorité c'est protéger l'hôtel. C'est garder encore ce sanctuaire. Tu ne dirais pas non à quelques bribes de souvenirs. Mais ça semble dangeureux. Amour du confort.


■ VOUS ÊTES-VOUS DÉJÀ MONTRÉ SOUS VOTRE JOUR DE FANTÔME À DES HUMAINS ;
Une fois, par accident. Mais tu détestes ça. Jamais, oh plus jamais. S'enfermer près de l'our dès que tu es fatiguée. Alors tu passes un temps infini dans ce salon. Mais après tout tu as toute l'éternité.


■ AVEZ-VOUS DÉJÀ TENTÉ DE VOUS ENFUIR DE L'HÔTEL ;
Pourquoi ? Où aller ? L'hôtel est un sanctuaire, une maison. En sécurité. Là bas tu es en sécurité et tu peux vivre. Les 50 ans que tu as passés là sont mornes et ennuyeux. Mais tu existes toujours. Ne pas trop prendre de risques injustifiés.


■ VOUS AVEZ RECOUVRÉ VOTRE PREMIER SOUVENIR, A QUOI S'APPARENTE-T-IL ;
Ensemble vide.

Et sinon, ça va ?
PSEUDO ; Sans pseudo fixe. Disons Frisk.
ÂGE ; 21 ans lundi.
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ; Par partenariat avec je ne sais plus trop quels forums. Je sautais de partenaires en partenaires pour trouver un forum d'entraide et en fait je suis tombée sur vous et l'imprévu est arrivé, je suis tombée amoureuse. On ne dit pas non à ces choses là.
REMARQUE(S) ; Il était dit que Emil était déjà pris comme pseudo mais comme le prédéfini était noté libre, que personne n'était validé sous ce nom et qu'il n'y avait aucune fiche en cours, j'ai fait ma thugh et j'ai rajouté un " " au début du pseudo, just because I can.
UN DERNIER MOT ; Truite (j'adore ce mot, je le trouve beau).
TON AVATAR ; Original @Enayume (si vous pouviez m'envoyer le lien vers sa galerie je vous en serais très reconnaissante ♥).
BALANCE LE CODE ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


fantôme
DOUBLE COMPTE : Irza.
MEMO : Dans le noir, deux phares éclairés d’une soif de sang.. Dans le noir, dans le vrombissement des machines encore éveillées…
MESSAGES : 139



MessageSujet: Re: Emil ; "My ghost [...] what happened to the soul that you used to be?" [TERMINE]   Ven 26 Mai - 15:34

Frisk c'est mon titre préféré de Black Barble fire (j’espère que tu es heureuse de le savoir)
Pour le pseudo je pense que c'est forumactif qui se tape encore des barres dead
Encore bienvenue et heureuse que tu prennes Emil hug
Je laisse la validation à Moon par contre car c'est son petit bébé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


fantôme
MESSAGES : 95



MessageSujet: Re: Emil ; "My ghost [...] what happened to the soul that you used to be?" [TERMINE]   Sam 27 Mai - 4:40

validation
────────────────────────────────────────────────────────────────── bon séjour
salut bb sourcil BIENVENUE CHATOUNE !!!! c'est bientôt ton anniv mais c'est toi qui m'a fait un cadeau en prenant ce prédef  feels tellement de bonté en toi je le sens déjà

J'ai rien à redire, je trouve ton interprétation très juste, et je suis ravie de voir qu'Emil t'a plu pour le coup, j'espère vraiment que tu aimeras la jouer et que tu t'éclateras avec (et moi je te torturerai derrière PACKE TU T'ATTENDS PAS A CE QUI T'ATTEND MA FILLE fire)

Pour la galerie de l'artiste (oui pardon pour l'avatar/les icons moches mdr) elle est trouvable ici sur twitter, et ici sur pixiv, je te laisse le soin de te faire toute belle shojo

Je valide sans plus tarder (j'ai cru comprendre qu'on attendait ma douce lumière nocturne hinhinhin gniehehe) et maintenant tu peux aller flooder à ta guise (on fait genre j'ai rien vu hein bave krkrkr)
Enfin un peu de douceur dans ce monde de brutes


Après avoir déposé vos bagages voici ce que vous pourrez faire :
- vous faire prendre en photo (tellement belle qu'on a déjà accroché ton cadre sparkle)
- regarder votre attache de plus près (tellement mignon que ton ours est déjà en vitrine fab)
- hanter les chambres voisines
- demander le numéro d'un ami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Emil ; "My ghost [...] what happened to the soul that you used to be?" [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Emil ; "My ghost [...] what happened to the soul that you used to be?" [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Emil Nikolaus von Reznicek (1860-1945)
» Un supplément de soul (gros grouves et fonk admis)
» Ghost Highway
» Jahnice, la soul électronique
» BLUE EMPHASIS SOUL BAND + RAMBLING JOKES sam 24 Juillet !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
aphasie :: Réception :: le registre :: chambres attribuées-