AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Envahir le silence - Pompadour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar')">


fantôme
MEMO : Chanteur, sa voix résonne dans les couloirs de l'hôtel et chaque soir, à côté du piano, il chante les mêmes chansons. Chaque soir, c'est comme s'il les chantait pour la première fois.
MESSAGES : 11



MessageSujet: Envahir le silence - Pompadour   Mar 6 Juin - 5:01


Pompadour

NOM ; Pompadour
ÂGE ; 19 ans, arrivé en 1978
SEXE ; masculin
ATTACHE ; Un microphone posé près d'un piano sur une scène.

TAILLE ; 1M74
CORPULENCE ; Mince, légèrement musclé, grand
CHEVEUX ; noirs aux reflets bleutés
YEUX ; bleus/verts lumineux
DIVERS ; Semblable à un humain, mais sa voix résonne et imprègne les murs de l'hôtel. A une étoile sur l'épaule droite, toujours coiffé de son éternelle pompadour. Un trou de la taille d'une balle transperce ses vêtements au niveau de la poitrine.



Musique
Une moue dédaigneuse est collée sur son visage, sa dégaine roule des mécaniques, assurée et élégante sans se maintenir légère pour autant. POMPADOUR ne cherche pas les regards des autres, mais ses yeux sont des aimants clairs et impressionnants. Son allure étrange, familère et hors d'atteinte à la fois laisse circonspect. L'aura de POMPADOUR se joue entre douceur et fraîcheur passive. Involontairement effrayante parfois.

Car l'agressivité n'existe pas chez lui. Un désintérêt, peut-être, qui ne révèle en vérité que sa nature distraite, son attention toujours figée sur un réflet lointain et imperceptible qu'il tente de percevoir davantage sans jamais y parvenir. POMPADOUR n'est pas sûr d'être là, ni persuadé d'avoir complètement disparu. Une incapacité à placer les mots justes l'empêche de tout à fait réaliser qu'il est mort, puisqu'après tout, il se sent terriblement vivant : il rit toujours, rêve et pense, perd certes la notion du temps, mais devine encore qu'il s'écoule. Il préfère s'imaginer perdu dans un coma, somme toute agréable, duquel il ne voudrait pas se réveiller.

Doux. POMPADOUR est délicat et son apparence de bad boy mystérieux n'est que le résidu de sa vie passée, perdue, qu'il n'essaye pas de se rappeler. Ses lèvres sont moelleuses et se posent délicatement sur le métal du micro, sa voix est un souffle suave et sucré. Elle caresse les joues, attire les larmes ou les sourires. Il répond avec des regards attendris, éloignés et le coin de sa bouche s'arque doucement, presque désolé. Son rire fait sursauter ses épaules et ricoche sur les cœurs. Ses cils se baissent, voilent ses pensées secrètes et étrangement complexes.

Les souvenirs se sont évaporés, mais la musique ne cessera jamais de couler dans les veines imaginaires de POMPADOUR. Les paroles et les mélodies meuvent ses lèvres brillantes, inclinent ses cils doucement et s'incarnent dans sa voix douce qui pénètre les murs et les cœurs.

Des baisers plissent le coin de sa bouche, jamais pris ni volés, intactes et précieux. POMPADOUR n'aura pas eu le temps de les offrir de son vivant. Mais ils sont toujours là, timides et inavoués. Il les offre de loin, chaque soir, lorsque la petite scène l'illumine et le ressuscite. Lorsque le chant avoue les peines oubliées, les joies espérées que POMPADOUR ne connait peut-être même pas.
Chaque soir, les mêmes chansons résonnent, crépitent jusqu'au deniers étages. Chaque soir, POMPADOUR les interprète comme la première fois et on l'écoute comme pour le redécouvrir.  

Il ne se souvient pas de la violence et la renie dans chaque regard qu'il pose sur ce qu'il reste encore du monde. L'éclat est doux, surnaturel, incisif dans son air de reproche discret mais jamais agressif. Il ne sait plus ce que c'est et craint de s'y confronter, persuadé qu'en lui une haine gronde, n'attendant qu'un prétexte pour se déverser. Il cache les cris par des chants et s'enterre volontaire dans l'ignorance de ce qui a été.

Le noir dans son esprit ne le dérange pas, ne penser à rien le rend serein, lui permet de sourire, mais une tristesse douce-amère résiste dans son regard.

■ COMMENT VIVEZ-VOUS VOTRE ABSENCE DE SOUVENIRS ;
Puisqu'il ne sait plus, il invente. Il imagine l'histoire de son passé comme une longue route lumineuse et agréable, simple.


■ LEUR RECHERCHE EST-ELLE UNE PRIORITÉ POUR VOUS ;
POMPADOUR s'en fiche, les souvenirs pèsent lourds, font mal, il s'en méfie et préfère ne pas s'en encombrer. Il a la terrible impression que sa mémoire viendrait le détruire, anéantir la sérénité qui rend sa voix si douce. Alors il ne cherche pas.


■ VOUS ÊTES-VOUS DÉJÀ MONTRÉ SOUS VOTRE JOUR DE FANTÔME À DES HUMAINS ;
POMPADOUR est là, chaque soir sur la scène du casino ou du bar. On le voit et on l'entend, une apparition hors du temps, perpétuelle et essentielle. La musique apaise les âmes troublées, repose les vivants. Son spectacle n'est pas un simple numéros, c'est un rituel. POMPADOUR danse doucement, hypnotise, envoûté et on ne lui résiste pas. Les douleurs s'évaporent et sous ce charme extraordinaire, on ne pourrait douter de la nature de POMPADOUR.


■ AVEZ-VOUS DÉJÀ TENTÉ DE VOUS ENFUIR DE L'HÔTEL ;
L'hôtel est un lieu où POMPADOUR pourra chanter éternellement, il n'a donc aucune raison de partir.


■ VOUS AVEZ RECOUVRÉ VOTRE PREMIER SOUVENIR, A QUOI S'APPARENTE-T-IL ;
Il s'agirait d'une ruelle sombre. Quelques lumières jaunes, éparses et défaillantes, aux ampoules brûlées qui tremblent. Des pas résonneraient, puis des rires. Dans l'obscurité, c'est la jeunesse insouciante qui brillerait alors. On y trouverait POMPADOUR, avec un regard chaud et un sourire narquois, le nez rougis par l'alcool. Accoudé à l'épaule d'un ami, il chantonne d'une voix enrouée, on l'applaudit. « Tu pourrais devenir connu ! » On le dit sans vraiment y croire, mais POMPADOUR sourit, car il n'en doute pas. 

Et sinon, ça va ?
PSEUDO ; koll mysterflow
ÂGE ; 20 ans
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ; de partenaire en partenaires
REMARQUE(S) ; J'adore les fantômes, la sobriété du forum, son atmosphère, alors me voici.
UN DERNIER MOT ; vos emot' sont trop coolzzzz  fly fly
TON AVATAR ; Josuke - JBA
BALANCE LE CODE ; Quelle fourberie ! J'aime !  partyhard


Dernière édition par Pompadour le Sam 10 Juin - 2:03, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


fantôme
DOUBLE COMPTE : Irza.
MEMO : Dans le noir, deux phares éclairés d’une soif de sang.. Dans le noir, dans le vrombissement des machines encore éveillées…
MESSAGES : 152



MessageSujet: Re: Envahir le silence - Pompadour   Mar 6 Juin - 18:37

... fire
JOSSSSUUUUKKKKEEE fire (avec da pseudo qui va avec kiss)
Bienvenue et courage à toi pour la suite fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


fantôme
MESSAGES : 96



MessageSujet: Re: Envahir le silence - Pompadour   Sam 10 Juin - 1:29

je tiens quand même à te dire que j'ai vu ton avatar Kitaki d'Apollo Justice à l'inscription qui m'a fait hurler très fort en vrai (oui rien ne m'échappe sassy )

BIENVENUE !! kiss il te reste pas grand chose, you can do it chéri sparkle (je vais même te dire un secret : les questions sont en fait facultatives donc voilà si jamais fly fly )
et au passage merci pour cette musique qui est juste parfaite, manque plus que le feu de cheminée sip
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


fantôme
MEMO : Chanteur, sa voix résonne dans les couloirs de l'hôtel et chaque soir, à côté du piano, il chante les mêmes chansons. Chaque soir, c'est comme s'il les chantait pour la première fois.
MESSAGES : 11



MessageSujet: Re: Envahir le silence - Pompadour   Sam 10 Juin - 2:05

Démasquéééé ! J'ai beaucoup hésité, oui, avec kitano (parce qu'il est si cool et si sweet) mais la tentation était trop grande, j'ai choisi la classitude tranquille de Josuke x)

Ahahah c'est quoi ce petit coup de pression, là ? choké ça a marché, voilà, c'est terminé (je suis du genre à aimer les longs pavés, mais je me suis retenu sur cette fiche blush ) hâte de rep parmi vous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar')">


fantôme
MESSAGES : 96



MessageSujet: Re: Envahir le silence - Pompadour   Mar 13 Juin - 0:26

validation
────────────────────────────────────────────────────────────────── bon séjour
mes ptits coups de pression dissimulés : faiseurs de miracles depuis la nuit des temps  hmpf et pour autant je m'excuse pour le temps que j'ai pris !

Je trouve que Pompadour dégage une aura très classieuse et intrigante, je serais sûrement une des premières à le regarder émerveillée en train de chanter si j'en avais l'occasion sparkle J'espère cependant que tu ne t'es pas bridé en évitant les pavés  choké

En tout cas tu es désormais validé !

(c'est pas vraiment un pompadour d'accord mais c'était pour la dédicace  gnih )


Après avoir déposé vos bagages voici ce que vous pourrez faire :
- vous faire prendre en photo
- regarder votre attache de plus près
- hanter les chambres voisines
- demander le numéro d'un ami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Envahir le silence - Pompadour   

Revenir en haut Aller en bas
 

Envahir le silence - Pompadour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les compositeurs... votre classement personnel! (4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
aphasie :: Réception :: le registre :: chambres attribuées-