AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme les lièvres éblouis par les phares d’une automobile. xEnd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar')">


fantôme
DOUBLE COMPTE : Irza.
MEMO : Dans le noir, deux phares éclairés d’une soif de sang.. Dans le noir, dans le vrombissement des machines encore éveillées…
MESSAGES : 144



MessageSujet: Comme les lièvres éblouis par les phares d’une automobile. xEnd   Ven 21 Avr - 13:02


Lièvre

NOM ; Lièvre.
ÂGE ; d'apparence vingt-six ans, arrivé en 2015.
SEXE ; masculin.
ATTACHE ; une machine à laver dans la buanderie.

TAILLE ; 1m78.
CORPULENCE ; normale.
CHEVEUX ; blanc.
YEUX ; sclère noire ; iris rouge.
DIVERS ; (autres précisions sur son physique ; si son aspect de fantôme est très différent de celui qu'il prend face aux humains - pas d'extravagance non plus, vous êtes un fatôme, pas dans the walking dead)



■ caractère & anecdotes
Lièvre possède une franchise désespérée se pressant sur ses lèvres sans savoir que ce qu'il pense être un baiser se transforme en morsure au contact de ses mots. Il n'aime adoucir ses pensées, contrôler ce qui pourrait advenir de syllabes déjà enregistrées. Et puis, Lièvre n'a l'esprit ouvert à la moquerie, Lièvre ne comprend pas les blagues les plus finement menées ou du moins les laisse-t-il à la porte. Il reste enfantin face à l'aspect social de la chose, perdu dans ce qui arrive à ses oreilles. Pourtant, hélas, la solitude l'effraie, la solitude le ronge et déjà il ne sait comment rompre le sort de son propre caractère qui ne s'accorde que rarement avec étranger. Le fantôme se veut cependant des plus sensible, passionné par des relations s'encrant dans son cœur comme si chaque rencontre était pour lui quelque chose de prédestiné.
Et encore il les gâche par de vagues mots se parant d'épines ou encore de folie inavouée quelque peu entiché de son esprit. Lièvre divague et ne saurait simplement vous livrer quelques paroles effrénées sans en changer quelques termes. Il est jour et nuit alternant dans ses formes sans qu'il ne puisse choisir volontairement ce qui pourrait advenir des limbes de sa conscience.

Il s'entiche de quiconque reste auprès de lui x c'est un romantique des plus sensibles x il est très superstitieux x il ne comprend pas vraiment les blagues ou toutes formes d'humour x il parle de manière crue et parfois grossière x il se met parfois à raconter des choses sans queue ni tête souvent lorsqu'une situation le dépasse x il déteste entre seul x il est un quelque peu mélancolique sans qu'il ne puisse expliquer ce qu'il ressent ni pourquoi cela lui vient x il aime les films en noir et blanc x il est casanier x il aime les rubans, tout ce qui est froufrou et volupté x il aime les billes et possède un semblant de collection x il a la sensation de ne pas savoir nager et a horreur de la piscine et autre lieux proche de l'eau x il sait jouer de certains instruments x pokerface de la mort qui tue x il aime beaucoup converser x à la recherche d'un partenaire pour jouer aux échecs x il est timide x il est tête en l'air x il se contente de ses habitudes x il est assez peureux

J'ai goûté la mer
Tume des sentiments
Je n'y pouvais rien
Mes yeux et l'océan
Une dernière fois
Sous un ciel scintillant
Mais la nuit je ne rêve plus
De toi

■ COMMENT VIVEZ-VOUS VOTRE ABSENCE DE SOUVENIRS ;
Il ne sait pas vraiment comme le vivre. Cela ne l'affecte grandement puis subitement il y repense et se demande ce qu'il a pu être, ce qu'il est cessé être sans même savoir ce qu'il a pu dire ou vivre dans cette ancienne vie ou cette seule vie qu'il a possédé. Dans tous les cas, l'absence ne le gêne pas et parfois encore l'irrite comme un mauvais rêve vous revenant à l'approche de la nuit tombante.


■ LEUR RECHERCHE EST-ELLE UNE PRIORITÉ POUR VOUS ;
La chose peut passer tout en haut de liste puis redescendre d'un coup si Lièvre a trouvé autre chose à faire. L'homme ne se laisse pas vraiment emporter par une quête d'inaccessible, de choses qu'il ne possède pas mais lorsqu'il prend encore conscience qu'il ne possède plus, il s'enfuit pour retrouver ce qui lui manque. C'est un grand va et viens de sentiment que lui-même ne saurait gérer.


■ VOUS ÊTES-VOUS DÉJÀ MONTRÉ SOUS VOTRE JOUR DE FANTÔME À DES HUMAINS ;
Lorsqu'on se presse dans les endroits fréquentés par Lièvre, alors on le rencontre dans cette forme qu'il emprunte toujours. Il est un fantôme à l'allure humaine, oubliant ses pouvoirs, son aura lorsqu'il se déplace ici et là, mais jamais il ne change ses yeux se mourant doucement dans l'au-delà. Aussi, très rare sont les humains qu'il a tenté d'impressionner en restant « humain ».


■ AVEZ-VOUS DÉJÀ TENTÉ DE VOUS ENFUIR DE L'HÔTEL ;
Jamais Lièvre n'a-t-il osé s'enfuir de l'hôtel abritant les fragments de son âme. Lièvre a peur de la fatalité qui l'attend au coin de rue, Lièvre a peur de l'épuisement et de perdre ce qui lui reste en s'effaçant trop loin de son attache. Et puis Lièvre se contente d'écouter les retours de telles aventures et ainsi se convainc-t-il que l'expérience ne lui apportera rien de plus que quelques heures perdues, que le sentiment de ne pas pouvoir se libérer de l'oubli, des lieux qu'il connaît à présent.


■ VOUS AVEZ RECOUVRÉ VOTRE PREMIER SOUVENIR, A QUOI S'APPARENTE-T-IL ;
« Il pleut. Il ouvre son parapluie. Il déteste cela.
Il déteste la pluie et devoir aller la chercher. Alors, il reste là, il attend que l'averse passe en regardant les gens passer. L'océan ravale ses vagues, le monde se précipite auprès de sa famille et lui ne sait où aller. Il changerait bien sa route s'il le pouvait, mais le sentiment de responsabilité est sans doute trop grand pour y échapper. Il allume sa dernière cigarette avec difficulté sous son petit parapluie. Il l'attend. Il attend. »

Et sinon, ça va ?
PSEUDO ; Morose kinda.
ÂGE ; kermit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Comme les lièvres éblouis par les phares d’une automobile. xEnd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Heureux qui comme Régis a fait un beau voyage.
» Je vous déteste - Fais comme tu veux
» La musique...comme torture!
» Jouer comme Rory !!!
» [VDS/ECH] FENDER Stratocaster US Deluxe comme neuve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
aphasie :: Réception :: le registre :: chambres attribuées-